mardi 3 janvier 2017

Aventure 57 : Bonne Année à tous !

Loustik vous souhaite une bonne année 2017 !

Nous sommes le 3 Janvier 2017, aujourd'hui je fête mes 16 mois, et oui déjà !
J'ai passé des fêtes de noël en famille, c'était super de voir du monde, de balader, de dormir ailleurs qu'à la maison. J'ai rencontré à nouveau mon cousin Zorko, qui n'a pas été tendre avec moi mais je m'en suis remis, j'ai rencontré aussi Koda, un adorable chien avec qui j'ai beaucoup joué, je l'ai épuisé le pauvre car moi je ne veux que jouer alors je le suis en permanence, guettant de sa part le moindre signe qui m'invite à venir passer du temps avec lui. 

J'ai été gâté à Noël : un gros os à mâcher et à déguster qui m'a pris près d'une semaine avant d'en venir à bout, un ballon en cuir pour que je ne puisse pas le détruire en quelques jours avec lequel je joue comme un petit fou : au football, je roule avec lui quand je me jette dessus et puis une nouvelle corde avec laquelle je joue avec Papou, en effet j'aime bien tirer dessus, affirmer ma force...
Mon Os de Noël Miammm!

J'ai eu le droit de manger un peu de tout comme toujours, avec modération bien sûr, un plat spécial fête pour moi : haricot vert, foie gras et semoule et en dessert une petite bûche aux carottes et au bœuf, un vrai festin !


J'ai encore pris quelques centimètres, je suis grand, fort et j'affirme mon caractère au fil des jours. Mamou garde le contrôle ou presque, il faut dire que j'ai un caractère bien trempé, je suis têtu comme une mule et l'agression dont j'ai été la victime le mois dernier m'a laissé quelques séquelles. En effet, à l'extérieur lors de nos promenades quotidiennes, je suis à l'affût de tout ce qui m'entoure, je reste sur la défensive et rares sont les moments où je sais me détendre et profiter du temps passer à promener.

Cela dit, à la maison je suis un adorable chien, je joue énormément, je fais la fête à tous ceux qui nous rendent visite, je les sollicite pour jouer avec moi et ainsi créer des liens qui me restent en mémoire. Ils sont amusés par mes jeux, les expressions que j'exprime avec ma petite bouille et mes yeux profonds qui en disent long sur ma personnalité de petit clown. 

Voici ma bouille quand je réclame quelque chose, je cligne des yeux en gémissant ^^
Une nouvelle année démarre, celle-ci sera encore pour moi celle d'une adolescence qui déterminera encore un peu plus mon caractère, ma personnalité, ma façon d'être au quotidien qui sera façonnée par mes aventures et mes rencontres.

Quelle bonne surprise hier matin, il a neigé ! Je m'en donne à cœur joie à rouler dans la neige, en manger même, je joue avec Mamou qui me jette des boules de neige !
Elle n'aurait pas pu commencer mieux cette nouvelle année ! 



  
Un joli paysage enneigé !
 


Mamou et Papou se joignent à moi pour vous souhaiter une Bonne Année 2017 !

 

lundi 19 décembre 2016

Aventure 56 : agressé par un Berger Allemand, je reste sur la défensive!

Mamou et moi, agressés par un Berger Allemand vagabond...

La matinée commence bien, Mamou s'est levée, je l'ai attendu en bas de l'escalier comme à mon habitude, ma queue remue comme si elle allait se décrocher. J'attends qu'elle arrive à la dernière marche qui nous sépare, je pose mes deux pattes avant sur ses cuisses et attends impatiemment ma caresse, mon bonjour et mon gros câlin !

Bien entendu, elle le fait bien volontiers avec plein de joie et d'enthousiasme "Bonjour mon Loulou !!! Tu as bien dormi ?! On se prépare et on va promener?!"
ahhhh ! Elle prononce les mots magiques, je lui fais la fête, je vais chercher ma balle pour qu'elle me la lance pendant qu'elle se prépare à la salle de bain et avale un café vite fait, puis direction le sas d'entrée pour qu'elle mette ses chaussures, son manteau, qu'elle me passe mon harnais et ma laisse et nous voilà partis pour notre balade matinale.

Je suis un peu énervé ce matin, je tire sur ma laisse avec la folle envie de renifler chaque centimètre carré du sol. Mamou me calme un peu "Doucement Loustik, tu as le temps, on promène, ne tire pas où nous faisons demi-tour". Sachant que sa menace n'est pas dites en l'air par l'expérience que j'en ai fait par le passé, je me calme un peu et ralentit la cadence surtout qu'elle me laisse m'arrêter tous les mètres si il le faut, qu'elle ne me presse pas à changer d'endroit toutes les secondes, il faut que je fasse un effort, ce que je fais en courant de temps en temps un petit sprint profitant de mes dix mètres de laisse. Quand la laisse arrive à la fin, je ralentis, j'attends de sentir qu'elle se bloque, je me retourne, attends que Mamou arrive presque à ma hauteur et je me remets à courir. C'est un de mes jeux préférés dehors !

Nous baladons tranquillement mais soudain, au loin, j'aperçois un chien qui arrive vers nous. Je m'arrête, les oreilles et la queue levées, en alerte, je lève le museau et j'attends qu'il arrive. Mamou le voit aussi et elle s'aperçoit qu'il est seul ce gros chien et qu'il se met à courir très vite vers nous. Je sais que je dois m'asseoir pour attendre et ne pas tirer ce que je fais, je me positionne près de Mamou et me mets en position pour dire bonjour calmement à mon congénère. Mais je vois moi aussi qu'il n'est pas calme ce chien, il fonce droit sur moi en aboyant, hurlant est le mot exact en fait, je prends peur et me repositionne derrière Mamou qui en mène pas large non plus.

Il n'est plus qu'à cinq ou six mètres de nous, il n'a pas l'air de vouloir jouer ni me saluer calmement, il aboie, il est sale et a un regard de tueur !
Il arrive à notre hauteur, Mamou me tire vers l'arrière, elle sait que ça va mal se passer mais elle rassemble son courage et est prête à se sacrifier pour me protéger.
Il attrape la jambe de Mamou dans sa gueule qui essaie de se dégager comme elle le peut, elle crie, tape dans ses mains, puis lui donne un coup sur la tête mais rien n'y fait il la tient bien ! Je réunis mon courage, ignorant ma peur et je lui mord l'arrière train en faisant le tour de Mamou. Il lâche Mamou et m'attrape à la gorge, je crie de peur et un peu de douleur, Mamou panique totalement puis elle se souvient d'une émission où un comportementaliste canin faisait voir comment se sortir d'une telle situation.

Elle rassemble ses quatre doigts, bien tendus, bien serrés et tape d'un coup sec sur le flanc du chien qui surpris me lâche et essaie de mordre la main de Mamou qui a eu le bon réflexe de retirer très vite. Elle tape du pied et crie très fort "suffit!! va-t-en!!" en le menaçant d'un coup de pied si il persiste. Le chien s’assoit et grogne, il bave même, 
moi je me suis en alerte maximum, le cage thoracique bombée, je montre les dents et je grogne aussi, Mamou a resserré ma laisse pour ne pas que je l'attaque à mon tour, elle me garde à distance de ce monstre, me colle à ses pieds. Mamou réitère sa menace en claquant très fort dans ses mains, il s'en va à toute allure et nous laisse enfin tranquille.

Toute tremblante, Mamou s'agenouille, me prends dans ses bras et vérifie que je ne suis pas blessé. Elle me palpe partout et se rends compte que la sangle de mon harnais a absorbé le choc de la morsure, d'ailleurs il y a des petits trous dans mon harnais, mais peu importe,  il m'a protégé des crocs, je ne suis pas blessé, je suis juste très choqué. A mon tour je vérifie que Mamou va bien, je renifle sa jambe meurtrie, heureusement elle avait de longues bottes qui elles aussi sont marquées des traces de dents mais je ne sens pas de sang. Elle vérifie qu'elle ne saigne pas pour me rassurer, elle me fait sentir que tout va bien. Ses mains tremblent, tout comme sa voix mais elle me rassure tant qu'elle le peut et j'essaie moi aussi de contenir ma peur.

Nous restons quelques instants à se câliner, là en plein milieu du trottoir, Mamou me remercie de mon aide et moi je la lèche pour la remercier elle de son courage et de sa protection. Nous reprenons la balade, je suis très calme mais je suis à l'affût de ce qui bouge autour de moi, je me retourne très souvent pour voir si la vilaine bête ne revient pas nous attaquer, cette fois je défendrais Mamou de toutes mes forces, la peur au ventre ou non ...

Sur le chemin du retour, j'aperçois un chien avec son maître, je me fige, grogne et commence à aboyer alors que je les connais très bien, nous les croisons pratiquement tous les jours. Mamou me calme et me rassure mais je reste sur le qui-vive, Mamou discute avec le maître du chien, lui raconte notre mésaventure pour expliquer mon comportement. Il me regarde plein de compassion, écarte son chien "Héros", qui lui ne comprend pas mon comportement, il ne veut que me dire bonjour mais aujourd'hui, c'est trop difficile pour moi. Ils continuent leur chemin et nous aussi.

Nous rentrons à la maison, pleins d'émotions mélangées, la journée sera étrange.
Mamou cherche le numéro de téléphone pour signaler un chien errant dans les rues, qui est de plus agressif et peut-être même malade, après avoir donné les indications, elle raccroche, me regarde en disant "j'espère qu'ils vont l'attraper ce vilain !"
 
Pas envie de jouer, je boude ma gamelle, je reste aux aguets à la fenêtre du salon, j'aboie dès que quelqu'un passe, que le facteur dépose le courrier, je sursaute quand Mamou fait un bruit qui me semble suspect. Il me faudra quelques temps pour retrouver mon calme et Mamou le sait bien, la patience sera le maître mot des jours à venir.  La balade du soir s'est faite pleine de tension, je ne suis pas tranquille, je suis sûr que Mamou ne l'est pas non plus mais elle ne laisse rien paraître ou presque.

Je suis bien décidé à nous protéger de tout éventuel danger, méfiant de tout ce qui m'entoure, je ne parviens pas à me détendre, même mes jeux favoris dehors ne le sont plus. Je marche droit devant, scrutant l'horizon de chaque coin de rue, tendu comme élastique. Mamou essaie de me calmer, elle prend ma balle pour me redonner un peu de quiétude mais il me faudra près de deux semaines avant de retrouver l'envie et la joie d'aller me promener, de profiter d'un moment d'échange et de partage serein avec Mamou qui est encore plus courageuse et patiente que je ne l'aurais imaginé ! 

samedi 26 novembre 2016

Aventure 55 :Vie de famille épanouie !

Une vie de famille épanouie avec Papou et Mamou !

Hé bien cela fait un moment que Mamou n'a pas fait un article sur moi, mais la vie de 
famille est un peu chamboulée depuis octobre, en effet Papou ayant perdu son travail,
nous sommes tous à la maison et nous apprenons à nous connaitre davantage ce qui n'est pas pour me déplaire même si je sens quelques tensions et un certain stress qui flotte dans l'air.

Néanmoins, nous partageons des moments formidables et riches en émotions aussi diverses que variées ! Nous sortons beaucoup, nous découvrons les joies des balades en famille ! Même si au paravent nous faisions régulièrement des balades tous ensemble, le fait d'avoir mes 2 maîtres à disposition m'ouvrent de nouvelles perspectives et je ne me prive pas pour faire comprendre à Papou, qu'aujourd'hui ce serait bien que nous passions une journée entre mec si je puis dire cela ainsi ^-^

Cela laisse donc un peu de liberté à Mamou pour vaquer à ses occupations mais aussi pour pouvoir entretenir la maison sans que je vienne prendre son chiffon, jouer avec son balai et aboyer contre l'aspirateur qui ne me plaît toujours pas !

Même si Papou n'a plus de travail pour le moment, il est bien occupé, il prépare un diplôme, par conséquent il est souvent plongé dans ses cours, sur l'ordinateur aussi et parfois oublie que je suis là, mais je sais très vite le rappeler à l'ordre.
Je viens m'asseoir près de lui, un jouet entre les dents, je donne ma patte en émettant un petit son, un petit aboiement qui veut dire : "s'il te plaît, joue un peu avec moi !"

Parfois il laisse ce qu'il fait et s'occupe de moi, parfois il me dit "toute à l'heure Loustik, je n'ai pas le temps là." 
Dans ce cas, Mamou qui est souvent occupée aussi à travailler prend le temps de jouer avec moi, cela me fait plaisir, mais je ne joue pas de la même façon avec elle.
Papou est plus énergique, on joue à la bagarre dans le fauteuil, Mamou n'aime pas faire ça, on joue plutôt à la balle, à tirer sur ma corde ....

Un matin sur deux, Papou me sort et je m'en donne à coeur joie pour lui en faire voir de toutes les couleurs ! J'ai associé Papou au jeu depuis le départ alors je tire, je cours et le fait courir, je saute sur lui, je ramasse un bâton et le lui donne pour qu'il me le lance .... Quand on rentre à la maison, je le sens bien épuisé et moi je suis encore tout énervé car j'ai passé un super moment mais il me faut le laisser un peu tranquille pour qu'il s'en remette, ahahahah!

Quand je promène avec Mamou, je suis bien plus calme, je sors la majorité du temps avec elle depuis le début, elle a beaucoup plus d'emprise sur moi et sait se faire obéir.
Une main de velours dans un gant de fer comme on dit. Bien sûr nous jouons, prenons du bon temps mais bien plus calmement ce qui n'est pas plus mal au fond, je met donc toute mon attention sur ma balade, renifler les pistes, dire bonjour aux gens que nous croisons tous les jours... Une balade bien plus calme et apaisante.

Nous partons souvent en très longues balades, campagne, forêt mais aussi dans la famille .... et franchement j'adore ça !
J'en profite un maximum car je sais qu'un jour l'autre, la routine reprendra et je redoute le moment où je verrai Papou repartir le matin tôt et ne rentrer que le soir.
Bien sûr, il me reste Mamou qui est adorable avec moi et je l'aime moi aussi de tout mon cœur, mais ce que je préfère par dessus tout c'est d'avoir les deux à la maison !
Loustik mâche son os préféré !